Réouverture exceptionnelle jusqu'au 12 septembre du mercredi au samedi de 15h à 19h ! Pensez à vous munir de votre masque !

- Samedi 18/04

Aujourd’hui, c’est coloriage, jeu des différences et chasse aux détails !

Retrouvez-les ici et ci-contre…

- Samedi 11/04
Entretien avec Claire Colnot :

Le travail de George Hardie est certainement déjà connu de tous… Enfin de quiconque a tenu dans ses mains un album de Pink Floyd ou de Led Zeppelin.

Construite à partir d’une sélection d’images, anciennes et récentes, connues et moins connues, pleines d’humour, de finesse, de surprise et d’intelligence, cette exposition nous invite à regarder le monde en portant les lunettes de George. C’est aussi l’occasion d’accéder aux coulisses de son travail à travers ses collections insolites, ses croquis précis et méticuleux, ses idées de rechange.

George Hardie est un designer graphique britannique né en 1944. Il fait ses études à Londres à la Central Saint Martins et au Royal College of Art. C’est à ce moment-là qu’il commence à créer des pochettes de disques, comme celle du premier album de Led Zeppelin en 1969.

Il rejoint ensuite les studios NTA où il travaille sur de nombreuses pochettes de disques emblématiques avec le groupe de design Hipgnosis.

De 1973 à 1976 il participe à celles de Dark Side of the Moon et Wish You Were Here de Pink Floyd, How Dare You de 10cc, Technical Ecstasy de Black Sabbath et Presence de Led Zeppelin.

En parallèle de son travail d’indépendant, il enseigne à partir de 1982 à l’Université de Brighton. Le master Sequential Design/Illustration, qu’il ouvre en 1989, est l’un de ses plus grands plaisirs. Le principe fondateur de son cours est « la compréhension que, dans toute forme de sérialité graphique, nous ne pouvons pas lire un seul message sans en modifier le sens par notre perception du contexte dans lequel il est placé ; par son rapport aux messages qui le précèdent et ceux qui le suivent ». George Hardie est élu membre de l’Alliance Graphique Internationale en 1994 et en est maintenant son secrétaire international. En 2005 il est élu Royal Designer for Industry.


Un commissariat de la Maison des éditions et Work in Process

Un très grand merci à George, Avril, Harry et William Hardie pour leur grande disponibilité et leur accueil chaleureux tout au long de la préparation de l’exposition ; à Soulyne Chhim, Camille Sarais et Carla Richard, pour leur aide précieuse et très professionnelle le temps du montage de l’exposition ; à Ivan Bléhaut, Christophe Clottes, Clémentine Fort, Jive, Monique Larrouture-Poueyto (maison des éditions) qui se sont mobilisés à nos côtés et ceux de Claire Colnot et Amish Shah pour gérer dans les temps la multitude de choses à faire, tous azimuts, pour qu’une telle exposition puisse exister. Ainsi qu’à :
- Jérémy Estoueigt, vigneron du Jurançon, Domaine Larroudé, pour avoir accepté de collaborer sur 2 éditions limitées d’étiquettes ;
- Alex Bec et Will Hudson de It’s Nice That pour l’autorisation de diffuser la conférence de George et pour relayer la communication autour de l’expo,
- à Lucas Gabellini-Fava, étudiant de Harry, qui nous a assisté lors de l’inventaire réalisé chez George,
- à Daniel Kasper, collaborateur de longue date de George pour nous avoir transmis des éléments sur certaines œuvres qu’il avait collectés au moment de l’expo sur George à Brighton en 2017.

L’extra de Voir et faire voir

Allez plus loin ! Installez vous confortablement et prenez le temps de découvrir entretiens, vidéos, galeries photos et/ou textes pour une présentation plus détaillée de l'exposition.