L’hiver passe, sa chape de neige se délite doucement, laissant place à l’herbe et aux roches. L’eau libérée s’infiltre, ruisselle, fait enfler les gaves. Elle balaye l’hiver qui s’achève. Elle emporte avec elle un peu de matière minérale et organique : en cette nouvelle saison, la montagne s’en trouve insensiblement diminuée.

Érosions est l’occasion pour Lucas Laperrière d’explorer les dynamiques et constantes d’un printemps en altitude, d’un point de vue pictural, paysager, mais aussi géographique, géologique et biologique. Pour Lucas - depuis ses points d’observation - le temps, le vent et l’eau qui sculptent les reliefs permettent la formation et la fixation de pigments dans la terre, mais aussi sur du papier ou du tissu.

Après sa première résidence de recherche au BO en 2021, nous l’invitons, avec la Maison de la Montagne, à poursuivre ses recherches et expérimentations. Érosions lui permettra de prolonger ses explorations, inscrites dans un temps long, des cycles et des liens qui se tissent entre les images, leur genèse et leur modèle ici, le massif pyrénéen. Et peut-être lui permettra-t-elle aussi de donner forme à une question récurrente dans son travail : comment opérer une concrétion du temps géologique et du temps de création ?


La Maison de la Montagne vous accueille du lundi au vendredi de 14h à 18h

visite guidée et atelier créatif : sur rendez-vous au 05 59 30 18 94

+ d’infos : lamaisondelamontagne.org