Rencontrée en 2009 lors de son exposition Nighthawks au centre d’art image/imatge à Orthez, Sylvie Réno intervient une première fois au BO en 2016, dans l’exposition No Shooting in this Area, pour laquelle elle produit une Kalachnikov en carton à la précision étonnante. Cette seconde rencontre est l’occasion de l’inviter à expérimenter les résidences du BO et à s’emparer de la petite galerie.

Habituée à préparer ses expositions lors de résidences, Sylvie Réno choisit pour une partie de l’exposition de développer une nouvelle Tentative de revalorisation du Monde. Utilisant des objets trouvés dans la rue ou déposés à son attention par le public du BO, elle procédera à leur agencement et installation dans l’espace d’exposition, créant ainsi un dialogue entre eux et par la même occasion des images aux multiples niveaux de lecture.

Pour la seconde partie de l’exposition, elle s’imprègne du lieu et de son histoire et décide de répliquer les anciennes machines à froid qui occupaient chacune des salles de l’ancien abattoir. Sculptures de carton, parfaites répliques à l’échelle un, cette installation pourrait sembler être à première vie très littérale… mais rapidement apparaît la force du décalage créé, une prise de distance amusée qui amène finalement à d’autres endroits que ceux où l’on pensait entrer et arriver.