Détachée des contraintes de la commande proprement dite, cette résidence est pour eux l’opportunité d’affiner les questions essentielles de ce qui constitue le signe, de sa reconnaissance par les habitants d’un même territoire, et de la mise en relation des signes entre eux pour générer un langage visuel dépassant l’écriture.

Pendant cette résidence, ils sont en quête des signes présents dans l’environnement immédiat du BO pour les prélever et les sélectionner afin de mener une réflexion et une production sur l’identité visuelle du territoire de Billère qu’ils produisent.

Le temps d’exposition qui fait suite à celui de la résidence est alors un moyen de voir « non seulement les formes produites, mais aussi le processus de réflexion et les choix qui ont présidés à leur création ».

Terre inconnue, terrain connu : petite galerie du BO du 25/05 au 25/06/2016