Résidence Fabien Goutelle et Marine Montagné

John C Turmel - Prétexte & portrait

En 1979, John The Engineer C. Turmel se présentait à une première élection. Fin février 2020, il participe à sa 100e. Pas une seule ne s’est vue couronnée de succès. À ce titre, il détient le record mondial de participations suivies de défaites à des élections. Il est ce qu’on appelle un candidat éternel, un candidat politique qui se présente fréquemment à un poste mais qui gagne rarement, voire jamais. Mais là n’est pas le but. Pour ces candidats, le processus électoral n’est qu’un prétexte permettant de générer un peu de visibilité dans le but de propager leurs idées.

John C. Turmel est un personnage de cartoon politico-médiatique complexe et haut en couleur. Brillant mathématicien, diplômé en ingénierie, il a pendant de nombreuses années monté des salles de Black Jack clandestines. Lors de ses apparitions publiques, cet accordéoniste hors pair est affublé d’une cravate à motifs Poker et d’un casque de chantier. Libertarien, populiste et climato-sceptique, il milite pour une profonde reforme du système monétaire et bancaire, la légalisation des jeux d’argent, du cannabis et de la prostitution.

Son site internet est une véritable archive. Extraits de discours, interviews, programmes politiques, coupures d’articles de presse, cartoons, photographies et même poésies y sont accumulés. Une matière textuelle et visuelle brute, prétexte à investiguer les problématiques plus globales qu’elle soulève, au niveau du fond (vote, modèles de sociétés alternatifs, populisme, scepticisme) et de la forme (archive, appropriation, vernaculaire, participation).

Cette résidence permettra d’aboutir à une édition à mi-chemin entre le portrait et la monographie. Sa mise en forme et son contenu seront arbitrés par des dispositifs empruntant leurs mécanismes aux jeux (hasard, paris, collaboration) et au processus démocratique (vote et participation). Le processus global questionnera la façon dont on aboutit à un livre, et plus précisément comment le design éditorial, par ses modalités mêmes, peut générer du propos en s’inspirant d’une figure.