La première étape de mon travail passe par les dessins de petits formats carrés. Ils sont composés de techniques et de matériaux hétéroclites, tels que des pastels à l’huile, des encres, des crayons en bois ainsi que du papier, du bois, de la feutrine découpée, de la bâche, de la mousse, etc.
À partir de là, je retranscris en grand format quelques éléments sélectionnés.

Lorsque mon travail est déployé en volume, il réinterroge la composition visuelle et l’occupation de l’espace. Je souhaite rendre mon travail amovible. Quelques formes simples sont constituées de matériaux légers, comme du tissu rembourré et de la mousse, ou plus dense tel que le bois et le métal. Elles peuvent être déplacées par un système de rails, de câbles ou de roues discrètes, suivant ce qui peut être techniquement envisageable. Ces formes s’entrecroisent, dialoguent entre elles et avec le lieu dans lequel elles se trouvent. A l’aide de papier peint ou de tissu, le mur et le sol peuvent être colorés et il peut y avoir un motif.

Rendre mon travail mouvant est une prise de risque et une suite logique à mes précédents travaux ; j’espère pouvoir le réaliser avec enthousiasme.