À travers le mélange de l’écriture et de l’image, plus particulièrement le photomontage, je vais créer une série de cartes postales sérigraphiées, Topos. Une manière de revisiter les lieux communs par le prisme d’une relecture dite « stratifiée » en utilisant les codes et symboles alternatifs à la grande Histoire. Ici viendront se mélanger slogans et mondes samplés, collés, augmentés d’alter-futurismes.

Dès lors, je souhaite justement réactiver ma capacité, individuelle et collective, à ré-imaginer des espaces de potentialités et de possibles politiques1. Car si les images-slogans-fétiches-avatars dits communs, désormais entrés dans une uniforme et fixe (in-) conscience collective, perdent de leur nature ambigüe (instantanée parfois immédiate, virtuelle et tantôt surnaturelle, superficielle à défaut de spectrale2) c’est pourtant paradoxalement au cœur de ce mouvement incessant –– de déplacement, variation, renouvellement, nonchalance… –– que je pense que se situe le terreau le plus fécond, de cultures et de mélanges3, de ces autres “espaces (en) commun”.

J’utiliserai l’atelier sérigraphie du Bel Ordinaire, afin de mener à bien ce projet.

1 En son sens moins de Politeia (constitution / institution / autorité / accueil) que de Politikos (civilité / organisation / pouvoir / hospitalité).

2 cf. Olivier Marboeuf, « L’émeutier et la sorcière », in Sorcières, pourchassées, assumées, puissantes, queer, édité par Anna Colin (éditions B42 et Maison Populaire), 2014.

3 cf. Emanuele Coccia, La vie des plantes, une métaphysique du mélange, Bibliothèque Rivages, 2016.



Après ma résidence, janvier 2020 :

J’ai effectué un collage d’image imprimé en sérigraphie. Cette impression inclut de la poésie qui figure dans l’image. Cette expérimentation, ce travail d’expériences en sérigraphie, me confronte à des éléments techniques liés à l’impression. Le collage parle de l’accession à l’espace et de sa marchandisation, des planètes et de la lune. Mes projets d’expositions à Bourges, à Paris, à Rotterdam et au Canada me font envisager les services d’un assistant.