Lors d’un projet au long cours d’échange avec l’Ecosse (2017-2018), j’ai travaillé pendant un an et demi à distance avec Douglas Morland (artiste) et Francesca Zappia (commissaire). Ce projet a pris la forme d’une exposition, d’une publication ainsi que de plusieurs performances au printemps dernier.

Dans ce cadre j’ai travaillé autour du langage et de ses possibles supports. Mes recherches m’ont porté vers les prémices des télécommunications et notamment les premiers enregistrements sonores de la voix sur disque. Certains de ces premiers disques étaient en verre, le son étant « dessiné » grâce à une technique mêlant le son et la lumière s’apparentant au procédé photographique. J’ai donc réactivé ces images par une série « d’image-objet » en verre.

Lors de ma résidence au Bel Ordinaire je souhaite poursuivre mes recherches autour de l’impression sur verre et sur miroir, développer des expérimentations sur les effets de superposition, de transparence et d’opacité des supports et approfondir le travail sur le moiré par superposition de trame.