Dans la disruption tout s’use, sauf l’Art qui est du savoir ! Bernard Stiegler

Observant l’essor des NFT (Non Fungible Token - dont l’agent le plus connu est le Bitcoin sur la Blockchain) et leur tendance à se définir comme le phénomène artistique de l’an 21 de ce 21e siècle, Jean-Jacques Gay démontre que cela ne peut advenir que de l’usure issue de l’ajustement du marché de l’art face à la conjoncture économico-sanitaire. Aussi, à l’occasion du Festival accès)s( #21, il réunit une dizaine d’œuvres d’artistes émergents et historiques pour nous partager sa vision de la place des NFT dans l’art numérique aujourd’hui et nous propose de reprendre une place de spectateur-acteur-créateur.

En invitant Maurice Benayoun à activer sa pièce Value of Values comme axe moteur du festival, il nous donne l’opportunité de participer activement à un dispositif producteur, profanateur et créateur de NFT, élargissant notre statut de spectateur à celui de Brain Worker : penseur, collectionneur et travailleur. Value of Values projette l’acronyme NFT vers les Neurosciences, la Finance et le Travail. Et crée ainsi un nouveau paradigme avec des sculptures produites à partir de nos pensées. Il expose ici une usine créatrice d’œuvres uniques, nées des femmes et des hommes, spectateurs, qui les ont générées, frappées, telles une monnaie de l’ici et maintenant.

Face à cette expérience, un voyage dans cette nouvelle Cosa mentale nous transporte de Marcel Duchamp à Matt Mullican, de Stéphanie Solinas à Tania Mouraud, de la révélation photographique à la réalité virtuelle, vers une CHOSE mentale qui positionne l’artiste (et son spectateur) comme valeur refuge d’un savoir : en valeur des valeurs.

+ d’infos : acces-s.org


Curation J-J Gay

En parallèle de La CHOSE mentale, accès)s( présente deux autres formats d’expositions :
- La Cosa Mentale 2.0 avec 5 œuvres en ligne sur www. XX1. acces-s.org ;
Le cerveau, c’est l’écran - 3XVR dans le réseau des médiathèques de l’agglomération paloises tout au long du mois d’octobre.