Ce projet a pour point de départ une réflexion sur notre espace intérieur et les codes de son organisation. L’observation de l’harmonie et de l’équilibre proposés répondent à une uniformisation, une globalisation des codes esthétiques régis par l’orthogonalité et le fonctionnalisme. C’est dans ce contexte que le projet les objets qui dérangent a germé. [… ]
Ces objets travaillent contre le statique et l’inerte. Ils interviennent comme des agents perturbateurs qui chahutent l’ordre établi. Ils donnent du mouvement, de l’impulsion aux formes et à l’habitude des gestes, en tirant des diagonales dans l’espace domestique. Des objets qui soulèvent, qui déracinent, qui agissent comme des leviers dans la composition de l’organisation intérieure. Ils sont les détails de travers qui tiennent l’ensemble : la contradiction nécessaire à l’équilibre. ”

Visites guidées  : sam. 4/10 et 25/10 à 16h
Atelier créatif avec Clémentine Fort : sam. 4/10 à 17h
Rencontre avec Clémentine Fort : jeu. 9/10 à 18h30
(annulation de la venue de Vincent Loiret, designer prévu ce même jour)

Photographie issue de la série « Les objets qui dérangent », 2014