En lien avec la manifestation Ouvrez l’œil, le Bel Ordinaire développe, depuis octobre 2012, en partenariat avec l’association Destination Patrimoine un parcours intitulé Lire la ville, écrire sa ville.

Ce dispositif, conduit par l’Inspection Académique, vise à proposer à des élèves du second degré une exploration dans le champs de l’architecture, de l’urbanisme et du patrimoine. En dix rendez-vous, des collégiens et lycéens sont amenés à comprendre la construction d’un quartier, à se familiariser avec la notion d’espace public, afin de porter un regard sur la ville pour ensuite mieux l’appréhender et se l’approprier. En plus des apports théoriques, les élèves sont engagés dans une pratique artistique. Trois ateliers sont ainsi menés par des designers graphiques professionnels.

Chaque classe participante (la classe de seconde design graphique du lycée Honoré Baradat, la classe de première option arts-plastiques du lycée Louis Barthou et la classe de 6ème 6 du collège Marguerite de Navarre) réalise une production visible au pavillon des arts et/ou dans l’espace public.

Pour le collège Marguerite de Navarre, les graphistes Ana Di Mambro et Luz Mary Vargas proposent de s’intéresser au quotidien, aux souvenirs pour parvenir à mesurer comment la ville parle à travers le regard des élèves. Pour débuter ce travail, un temps d’observation et de collectage est nécessaire.
A l’occasion de celui-ci, différents parcours en ville sont proposés aux élèves qui reçoivent une consigne simple (je vois, j’entends, j’écoute) et à l’aide de matériel (enregistreur, appareil photo, calepin pour écrire) recueillent des traces sonores (bribes de conservations, onomatopées) et visuelles (photos, vidéos). Les graphistes proposent de travailler sur cette matière recueillie pour réaliser un alphabet urbain, réalisé à partir des formes photographiées par les élèves. Chaque élève crée sa lettre qui sera ensuite fabriquée sous forme de tampon. A l’aide de ce nouvel alphabet, les élèves constituent chacun une affiche.

Au lycée Louis Barthou, les 1ères option arts-plastiques travaillent sur un parcours en centre ville articulé autour de 7 bâtiments choisis pour leur qualité architecturale. Les élèves produisent un texte poétique et une installation plastique inspirés par le bâtiment de leur choix. Plusieurs formes de restitution sont envisagées : la réalisation d’une affiche, d’une édition commune et une performance en ville filmée.

Partant de leur souhait d’insuffler de la gaité en ville jugée trop grise, Nous Travaillons ensemble proposent aux lycéens de réfléchir aux possibilités de remettre de la couleur dans la cité. Outre l’aspect colorimétrique, un travail sur le texte est mené.

La restitution de ces ateliers aux formes multiples (installation, vidéo, affiche) sera présentée sous la forme d’une exposition ainsi que le processus inhérent à chaque projet.

Lire la ville, écrire sa ville est un dispositif proposé par l’Inspection académique et soutenu par la DRAC Aquitaine et la Fondation Lire du Crédit Mutuel.