Une proposition de l’association accès)s( cultures électroniques

Pour la première fois depuis sa création en 2008, Time slip sera diffusée sur des journaux d’information municipaux, ce qui concrétise le projet initial d’Antoine Schmitt. L’œuvre sera également diffusée sur un panneau d’affichage digital installé sur le carreau des producteurs dans les halles.

« Onze touristes européens et leurs guides vont être enlevés », « Le NASDAQ va perdre 4.3 points aujourd’hui », « l’OM va battre le PSG 3 à 0 » …

Sur des panneaux publics, un affichage déroule sans fin et en temps réel, l’actualité internationale issue des agences de presse, mais ces nouvelles sont conjuguées au futur. À part le temps du verbe, ces informations sont intégralement vraies. Le projet Time Slip (littéralement Glissement temporel) de l’artiste plasticien et programmeur français Antoine Schmitt interroge le mouvement des informations, le délai nécessaire à ce qu’elles nous parviennent, leur urgence, soulignant le pouvoir ou l’incapacité de chacun à enrayer le cours du Temps. Cette œuvre d’art génératif soulève des questions philosophiques relatives au destin, à son écriture préalable ou son déterminisme causal, ainsi  qu’à l’imprévisibilité des risques - notions de plus en plus centrales dans le monde contemporain.

Programme en français en temps réel

Informations pratiques

Visible tous les jours sauf le dimanche, de 8h à 13h + en permanence sur 13 journaux électroniques lumineux de la ville. Entrée libre

Aller plus loin

Antoine Schmitt

Vit et travaille  à Paris

Artiste plasticien, il crée des œuvres sous forme d’objets, d’installations et de situations pour traiter des processus du mouvement dans toutes leurs modalités, et questionner leurs problématiques conceptuelles intrinsèques, de nature plastique, philosophique ou sociale.
Héritier de l’art cinétique et de l’art cybernétique, nourri de science-fiction métaphysique, il interroge inlassablement les interactions dynamiques entre nature humaine et nature de la réalité.
Originellement ingénieur programmeur en relations homme-machine et en intelligence artificielle, il place le programme, matériau artistique contemporain et unique par sa qualité active, au cœur de la plupart de ses créations pour révéler et littéralement manipuler les forces à l’œuvre.

Antoine Schmitt a entrepris, seul ou à travers des collaborations, d’articuler cette approche à des champs artistiques plus établis comme la danse, la musique, le cinéma, l’architecture ou la littérature. Comme théoricien, conférencier et éditeur du portail gratin.org, il explore le champ de l’art programmé. Son travail a reçu de nombreux prix dans des festivals internationaux comme Transmédiale à Berlin, Ars Electronica à Linz ou l’Unesco International Festival of Vidéo-Dance. Son travail a été notamment exposé au Centre Georges Pompidou, au Musée des Arts Décoratifs, au Festival Sonar de Barcelone ou au Musée d’Art Contemporain de Lyon, dans plusieurs Nuits Blanches en France et en Europe.

Sur le web : Antoine Schmitt