« Observateur des changements que subit la société contemporaine, Béranger Laymond interroge la complexité du rapport à autrui et à la communauté, à travers les transformations du paysage urbain, les mutations des collectivités ou encore la place de l’être solitaire.

Puisant dans l’actualité, l’artiste en extrait certains faits et événements sociaux, flirtant avec l’absurde. A travers un humour décalé et les références cinématographiques, il met en scène un regard critique sur le paysage social actuel. L’artiste use d’ironie dans les titres de ses œuvres, mais aussi dans les multiples références politiquement incorrectes ou encore les glissements vers l’irrationnel. Un questionnement sur l’utopie et ses déviances, vaines tentatives d’évasion, telles une expansion immobilière entre paradis fiscal et favelas. A travers les œuvres de l’artiste, l’architecture semble elle-même contenir une dissonance cognitive.

Béranger Laymond emprunte son champ lexical à l’énergie culturelle qui gravite autour des minorités. Les communautés en marge, qu’elles soient sociales ou artistiques, poussées à inventer leurs propres codes en dehors de la culture dominante, regorgent d’un répertoire esthétique et critique riche, propice à questionner l’actualité. Inspiré par le punk, le cinéma d’horreur et de série B des années 70 indissociables d’un contexte de crise sociale, il réalise des installations-microcosmes. Sous les façades lisses perce « l’inquiétante étrangeté » des maisons pavillonnaires. A travers les détails incisifs, le soin apporté aux objets référencés, échos à des récits fictionnels, contes ou films, les œuvres résonnent dans l’inconscient collectif. »

Camille Lapouge, 2015

« Récemment, j’ai engagé un processus de travail multi-territorial en me penchant sur le thème de la sorcellerie, qui s’étend sur plusieurs sujets, dont la question géopolitique, les archétypes, le corps (de la femme généralement), ainsi que les parallèles qui se dessine entre la période médiévale et notre époque contemporaine, là aussi sur divers sujets ; les guerres asymétriques, la remise en cause des modes de vie des groupes humains…

C’est dans le cadre de ces recherches que va s’inscrire mon passage aux ateliers du Bel Ordinaire, avec la collecte de données sur les affaires de sorcellerie en Béarn et la possibilité de nouvelles formes de restitution. »

Béranger Laymond, extrait de note d’intention (juin 2017)

Béranger Laymond

Béranger Laymond a dans un premier temps expérimenté l’image animée, vidéo et animation vectorielle, puis il a étendu sa pratique à d’autres techniques multimédia. Celles-ci l’ont conduit vers l’impression tridimensionnelle, comme le dessin amènerait à la sculpture

Sur le web : Béranger Laymond