Ce projet regroupe des étudiants en master et doctorat en Arts Plastiques de l’Université Bordeaux Montaigne (Chloé Bappel, Florianne Barreau, Etienne Beaudouin, Christine Bielle, Alice Camuzeaux, Elisabeth Forst, Jessica Ruiz, Carla Simon), l’artiste photographe Sabine Delcour et l’artiste enseignant chercheur Pierre Baumann.

La résidence fait suite à un workshop mené en novembre 2016, à proximité du barrage de Cap de Long dans les Pyrénées, sur l’expérience photographique, vidéographique et sonore du paysage, et sur les énergies de création. Le projet se poursuit autour de la conception d’une forme éditoriale (sonore) qui retrace, analyse et exploite les premiers résultats pour penser une forme alternative de recherche en arts.

Face A : les travaux sur la publication permettent de restituer les formes produites, les énergies entropiques de travail, les matières premières, les phases d’arpentage du paysage destinés à trouver la bonne trajectoire, à écouter et voir.

Face B : les travaux se soumettent à l’analyse, à la canalisation des énergies, à la géométrisation des expériences produites. Cette face analytique permet de concentrer les énergies, d’ouvrir le domaine de l’expérience à celui de la synthèse pour penser ses applications élargies.

La résidence consiste à mettre à l’épreuve la thèse du projet, à savoir : comment en partant d’une expérience de création entropique, l’exercice du regard photographique (action, geste, analyse, cadrage, montage) permet de repenser la géométrie de l’objet artistique (ses mesures, ses équilibres, sa trajectoire, sa dynamique) ?

La collaboration engagée avec l’artiste photographe Sabine Delcour permet d’observer comment l’écologie de la pensée de l’artiste contribue à identifier les facteurs qui permettent de donner sens à cette géométrisation, qui passe par un ensemble de questions importantes : être là, agir là, voir là, attendre, faire, choisir, discuter, mettre en œuvre l’appareil technique, maîtriser l’appareil technique, choisir encore, organiser, orienter, infléchir, décider, mesurer.

On en parlera.

Le groupe a décidé de ne pas perdre ses bonnes habitudes et clôturera sa résidence, avec une « soirée raclette » le samedi 18 février à partir de 19h au cours de laquelle seront présentés les résultats de cette semaine de recherche.

Partenariat : Section Arts Plastiques de l’Université Bordeaux Montaigne.