Cette résidence a été pour lui l’occasion d’expérimenter la notion de « médiation » en partant d’un questionnement sur les déplacements et les instants de pause au sein de l’exposition et de réaliser une série de peintures ainsi que deux volumes praticables par le public. Il intitule cet ensemble la peinture comme posture.

Les deux volumes seront présentés au musée des Beaux-arts de la Ville de Pau du 14 janvier au 13 mars 2015.

Bastien Cosson

Né en 1988 à Bayonne, diplômé des Beaux-Arts de Pau puis de Paris, Bastien Cosson a été représenté par la galerie bordelaise ACDC pour monter ensuite sa propre galerie dans une pièce de son appartement parisien. Ses peintures ont été exposées à Art-o-Rama (Marseille), au Chalet Society (Paris), à Préface Gallery (Paris), ou encore au FRAC Aquitaine (Bordeaux). Bastien Cosson croit tout d’abord ne pas savoir assez bien dessiner pour en faire son métier. C’est d’ailleurs sur ce postulat qu’il va fonder sa réflexion artistique, n’accordant finalement que peu d’importance au savoir-faire. Au contraire, il se plait à s’entourer d’artisans dans la fabrication de ses pièces. Car les pièces importent peu, elles ne sont que des subterfuges pour créer de la discussion. Parler d’art, à toute heure, en tout lieu, c’est ce qui lui donne envie de se lever le matin. Ses amis disent de lui qu’il est le seul d’entre eux à véritablement aimer l’art. Aimer l’art serait la meilleure façon qu’aurait trouvé Bastien Cosson d’en faire ; ou plutôt de faire l’artiste, car c’est dans cette posture qu’il se plaît à travailler, à discuter et à penser.