Ainsi, jusque dans sa plus petite molécule, la montagne énorme forme une combinaison d'éléments divers qui se sont mélangés en proportions changeantes ; chaque cristal, chaque minerai, chaque grain de sable ou parcelle de calcaire, a son histoire infinie, comme les astres eux-mêmes. Le moindre fragment de roche a sa genèse comme l'univers. […]
Mais non seulement les molécules des roches se rapprochent ou s'éloignent et se groupent diversement, suivant les conditions physiques dans lesquelles elles se trouvent pendant le cours des âges, mais la composition des pierres change également ; c'est un chassé-croisé continuel, un voyage incessant de corps qui se déplacent, s'entremêlent, se poursuivent. […] Tantôt la pierre se contracte, se fendille, se creuse en grottes, en galeries, et de grands écroulements s'y produisent, modifiant ainsi l'aspect et la forme extérieure du mont. À chaque modification intime dans la composition de la roche correspond un changement dans le relief. La montagne résume en elle toutes les révolutions géologiques. […]
L'histoire de la montagne est celle de la planète elle-même ; c'est une destruction incessante, un renouvellement sans fin.

Élisée Reclus, Histoire d'une montagne, 1880 - extraits librement assemblés.